Données géographiques (1.3.1.1)

bf_carte

Situé en plein cœur de l’Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso est un pays enclavé sans littoral dont la superficie est de 274 200 km². Il partage ses frontières avec le Bénin au Sud-est, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo au Sud, le Mali au Nord-Ouest et le Niger à l’Est et au Nord-est.

 

 

 

Les saisons

Situé dans la zone tropicale, son climat est caractérisé par deux saisons : une saison pluvieuse (mi-septembre) et une saison sèche (octobre-avril).

Les principales zones climatiques

Trois zones climatiques se dessinent dans le pays :

  • une zone de climat sahélien au Nord où on enregistre 3 mois de pluies avec moins de 600 mm d’eau/an et des températures extrêmes de 10° et 45°C ;
  • une zone de climat nord-soudanien au Centre avec 4 à 5 mois de pluies et une pluviométrie comprise entre 600 et 1000 mm d’eau/an. Les températures annuelles oscillent entre 13° et 40°C ;
  • une zone de climat sud-soudanien au Sud pouvant enregistrer 5 mois de pluies avec une pluviométrie comprise entre 1000 et 1300 mm d’eau/an et des températures extrêmes de 12° et 38°C.

Le relief

Le paysage du Burkina Faso se caractérise par la monotonie d’un relief plat où l’altitude moyenne ne dépasse pas 400 m. le point le plus haut se trouve à l’extrême Ouest, près de la frontière du Mali, sur le mont Ténan-Kourou qui culmine à 749 m tandis que le point le plus bas, dans la vallée de la Pendjari se situe à 125 m. Plus de la moitié de la superficie du pays s’élève entre 250 et 350 m.

L’hydrographie

L’ensemble du réseau hydrographique du pays se rattache à trois bassins versants principaux ou internationaux : les bassins versants de la Volta, de la Comoé et du Niger.

  • Le bassin versant de la Volta : avec une superficie de 178 000 km², il est le plus vaste et se compose des sous-bassins du Mouhoun du Nazinon, du Nakambé, de la Sissili et de la Pendjari. Il occupe toute la partie centrale du pays.
  • Le bassin versant de la Comoé : situé à l’extrême Ouest et s’etendant sur 17 000 km², il se subdivise sur le territoire burkinabé en sous-bassin de la Léraba et de la Comoé.
  • Le bassin versant du Niger : d’une superficie de 79 000 km², il se subdivise en deux sous-ensembles : un sous-ensemble à l’Ouest composé seulement du Banifing, un autre au Nord-Est que se partagent les rivières suivantes : Béli, Gourouol, Dargol, Faga, Sirba, Gouroubi, Dyamongou, Tapoa et Mékrou.

La végétation

Le Burkina Faso présente trois principaux types de formation végétale. Les steppes au Nord, les savanes à graminées annuelles au Centre et enfin les savanes à graminées pérennes au Sud. A cela s’ajoutent des forêts claires et des forêts galeries le long des principaux cours d’eau.

La faune

L’étude de la faune révèle la présence de plus de 35 espèces de grands mammifères, essentiellement regroupés dans les domaines classés de l’Etat, comme les parcs nationaux, les réserves et les forêts classées. Outre ces mammifères, on compte une avifaune importante, enrichie périodiquement de nombreux oiseaux migrateurs. On dénombre également beaucoup de reptiles et d’autres espèces amphibies. De nombreuses espèces animales sont menacées d’extinction ou de disparition ; certaines deviennent de plus en plus rares.

 

<<<  >>>